Joomla Slide Menu by DART Creations Accueil / Médiathèque / Rencontres de la Médiathèque / Le super héros et le regard occidental sur l'Autre

Le super héros et le regard occidental sur l'Autre /

Imprimer Envoyer

Le super héros et le regard occidental sur l'Autre : Tarzan au pays des kannibals

Conférence de Roger Boulay, Anthropologue et Muséologue

Jeudi 5 mai 2011 à 18h15, case Eman

Entrée gratuite dans la limite des places disponibles (100 places)

Cette conférence, consacrée à une icône de l’imagerie populaire, propose au public de découvrir les voies de la création du héros et le décryptage du mythe qu’il incarne.

Si Edgar Rice Burroughs est le père absolu du personnage de Tarzan, tous ceux qui le mirent en scène – dans la bande dessinée, le cinéma, l’affiche, la figurine, le disque, le jeu… – se réfèrent à des imageries et des représentations collectives qui fondent quelques-unes des mythologies les plus fortes de notre siècle.

Roger Boulay parcourt les origines et la nature de Tarzan, en tant que personnage et en tant que mythe (de Saturnin Farandoul, documentaire de 1914, à Greystoke en 1983), et réhabilite le personnage en tant que héros contemporain de défense de la nature.

 

Roger Boulay

Roger Boulay est né en 1943 dans la Sarthe. Il fera des études de sociologie, travaille dans des institutions de formation pour travailleurs sociaux et soutient son doctorat d’ethnologie à Paris I en 1986, mais c’est en 1979 qu’aura lieu la rencontre décisive avec Jean-Marie Tjibaou qui l’ancrera dans une passion exclusive : l’Océanie. Ce dernier lui confie la mise en route d’un projet d’inventaire des collections kanak dans les musées de France et d’Europe.

Il entre alors au Musée National des Arts d’Afrique et d’Océanie où il sera chargé des collections océaniennes. Pendant 20 ans, il développera une politique de collaboration intense avec les institutions culturelles kanak (travail d’ethnologie sur l’habitat traditionnel publié aux éditions Parenthèses, collectes et multiples expositions pour l’Agence de Développement de la Culture Kanak) qui l’amènera à se voir confier le programme muséographique du Centre culturel Tjibaou (Nouméa), réalisé par l’architecte Renzo Piano.

Il conçoit des expositions marquantes pour l’affirmation des arts océaniens en France : de Patrimoine kanak en 1990 à Rao-Polynésie (1993), ou encore Arts du Vanuatu (1996), jusqu’à Kannibals et Vahinés en 2002. Toutes ces expositions sont préparées pour le Musée National des Arts d’Afrique et d’Océanie avec le soutien de la Réunion des Musées Nationaux. Elles sont non seulement présentées en Nouvelle-Calédonie et au Vanuatu mais aussi, pour trois d’entre elles, élaborées avec la collaboration des pays concernés.

Il a aussi, pour le MNAAO, organisé les expositions Arts des Aborigènes d’Australie (1993) et Coiffures – sculptures de Nouvelle-Guinée (1999).

Ses publications vont des ouvrages spécialisés sur l’architecture kanak, sur le bambou gravé kanak, à des livres pour enfants sur la culture kanak et sur les cultures du Vanuatu et à la réalisation avec Alain Néris du CD-ROM « Kanak » qui obtient le prix Mobius 2000.

Il est l’auteur, en 2005, de « Hula hula, pilou pilou, cannibales et vahinés » paru aux éditions du Chêne qui reçoit le Grand Prix du Livre Insulaire en 2006 et de « Arts d’Afrique, des Amériques et d’Océanie », en compagnie d’Etienne Féau et de Pascal Mongne, aux éditions Larousse en 2006.

Professeur pendant 15 ans à l’Ecole du Louvre, intervenant régulier à l’Institut du Patrimoine, il donne aussi des enseignements dans les Universités et tout spécialement à Paris VII et à l’Université du Pacifique.

Il est désormais à la fois chargé de mission par la Direction des Musées de France pour la valorisation des collections océaniennes en France mais aussi par les Musées de Tahiti et de Nouvelle-Calédonie tant pour réaliser des actions muséographiques que des projets d’inventaires de leur patrimoine. A ce titre, il est à l’origine du projet élaboré en collaboration entre le Centre Tjibaou et la ville de Rochefort. Il est commissaire en 2007 de l’exposition « L’aristocrate et ses cannibales » racontant les voyages dans le Pacifique du Comte Rodolphe Festetics de Tolna (1893 à 1900) pour le Musée du Quai Branly. Le catalogue a été édité par les éditions Actes Sud. Il invente, enfin, pour le Musée du Quai Branly en 2009, l’exposition « Tarzan ! » présentée au Musée du Mans en 2010.

Entretien filmé avec Roger Boulay

Tarzan © Akim



Partager
Retour à Rencontres de la Médiathèque
Accueil - Mentions légales - Plan du site - Contactez-nous
Fermer la fenêtre X