Joomla Slide Menu by DART Creations Accueil / Patrimoine / Département / Présentation

Présentation /

Imprimer Envoyer

Le département Patrimoine et Recherche a pour missions principales :

  • de mettre en valeur les opérations de collecte et de recherches, plus particulièrement dans le domaine du patrimoine kanak immatériel ;
  • de participer à la diffusion, la réflexion, le développement et la valorisation de ce patrimoine, notamment par des supports de diffusion (publications, émissions radiophoniques en langues kanak, édition de CD audio de chants traditionnels kanak, etc.) ;
  • d’assister, à leur demande, les chercheurs sur le monde kanak ;
  • de promouvoir les échanges internationaux.

Collecte des traditions orales
Retrouvez et consultez en ligne dans le catalogue de la Médiathèque toutes les données du patrimoine kanak, collectées par le département Recherche et Patrimoine de l’ADCK en collaboration avec les conseils des aires coutumières et conservées sous forme numérique (dans le respect des droits affectés aux données par les personnes ressources). Ces données complémentent les rapports d'enquêtes déjà en consultation publique à la Médiathèque du centre culturel Tjibaou.

groupe adckL’aire coutumière est une subdivision spéciale et parallèle aux subdivisions administratives de la Nouvelle-Calédonie, créée par les Accords de Matignon en 1988 et dont le fonctionnement institutionnel est fixé aujourd’hui par la loi organique n° 99-209 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie. Il s’agit donc d’une subdivision coutumière propre aux tribus kanak. Chaque aire est représentée par un Conseil coutumier, consultatif, dont les membres sont désignés selon des règles propres à chaque aire.
En fait, chaque tribu désigne ses représentants à ce conseil selon les us et coutumes de l’aire et sous le contrôle du conseil des Anciens des chefferies (ou tribus) pour un mandat variable. Les chefs et grand-chefs sont membres de droit de ce conseil coutumier.

Les aires coutumières couvrent les communes suivantes :

  • l'aire Djubéa-Kapone : communes de l'Ile des Pins, Mont-Dore, Yaté, Nouméa, Dumbéa, Païta
  • l'aire Xârâcùù : communes de Boulouparis, Thio, La Foa, Farino, Saraméa, Canala, Kouaoua
  • l’aire Paicî-Câmuki : communes de Poya, Ponérihouen, Poindimié, Pouembout, Koné, Touho
  • l'aire Ajië-Aro : communes de Moindou, Bourail et Poya (sud de la commune – 4 des 6 tribus)
  • l’aire Hoot ma Whaap : communes de Voh, Kaala-Gomen, Hienghène, Pouébo, Koumac, Ouégoa, Poum, Bélep
  • l’aire Nengone : Maré
  • l’aire Drehu : Lifou
  • l’aire Iaai : Ouvéa


Dans le cadre de la mise en place de sa politique de reconnaissance et de mise en valeur du patrimoine kanak, la Province Sud souhaite développer un programme d’identification du patrimoine toponymique kanak.

L’Agence de Développement de la Culture Kanak a été désignée comme opératrice par la Province Sud sur ce projet. Le thème de la toponymie fera partie intégrante du programme de collecte du patrimoine oral kanak lancé depuis 2002 en collaboration avec les conseils coutumiers de la Grande-Terre.

Pour mener à bien cet inventaire systématique, il est important de se fixer des objectifs précis :

  • Identifier la langue de tous les toponymes collectés ;
  • Situer avec précision la région ou le point désigné par le toponyme ;
  • Recueillir les informations nécessaires pour situer le nom et l’espace qu’il désigne dans son contexte culturel, socio-économique et politique.


Les enquêtes seront menées dans les 12 des 13 communes de la Province Sud. La Province Nord ayant déjà effectué l'enquête toponymique sur la zone de Poya Sud.

Les aires coutumières concernées sont :

  • l'aire Djubéa-Kapone : communes de l'Ile des Pins, Mont-Dore, Yaté, Nouméa, Dumbéa, Païta
  • l'aire Xârâcùù : communes de Boulouparis, Thio, La Foa, Farino, Saraméa, Canala, Kouaoua
  • l'aire Ajië-Aro : communes de Moindou, Bourail et Poya (sud de la commune)


La valorisation d'une partie des données toponymiques recueillies se fera par la mise en place de la double signalisation sur les panneaux existant le long de la RT1 et des routes provinciales. Le nom usuel de désignation sera maintenu et le toponyme collecté validé par le conseil coutumier de l'aire concernée sera ajouté.

Le cas échéant, la pose de panneaux supplémentaires sera étudiée par la province Sud, notamment pour ce qui relève des routes municipales.

Toutes les données recueillies lors de l'enquête seront conservées, même dans le cas où plusieurs toponymes désigneraient un même point.


  • 2005-06 : lancement de l'opération sur la commune pilote de Boulouparis (aire Xârâcùù)
  • 2006-07 : Thio (aire Xârâcùù), Ile des Pins (aire Drubéa Kaponé ) décallée en 2009
  • 2008 : Farino et La Foa (aire Xârâcùù), Moindou (aire Ajië Arhö), Yaté (aire Drubéa-Kaponé)
  • 2009 : Poya -sud et Bourail (aire Ajië-Arhö), Mont-Dore et Ile des Pins (aire Drubéa-Kaponé)
  • 2010 : Communes de Paita, Dumbéa et Nouméa (aire Djubéa-Kaponé)



Partager
Accueil - Mentions légales - Plan du site - Contactez-nous
Fermer la fenêtre X